samedi 26 novembre 2022

Octobre Rose

Oct 15, 2022

Le ministère de la santé dans son programme National de lutte contre le Cancer dénommée octobre Rose a organisé une conférence débat sur la lutte contre le cancer ce samedi octobre 2022 à l’université HEC-Tchad quartier Ndjari dans la commune du 8ème arrondissement de la ville de N’Djamena. Reportage.

Créer en 2014 le programme national de lutte contre le cancer a pour mission de mener des activités, mettre en place des stratégies pour diminuer le nombre de cancer au Tchad.

Dr Fatimé Ahmat Abdramane Haggar coordinatrice du programme de lutte contre le cancer souligne ce mois d’octobre est dédié au cancer féminin « le cancer du sein et du cancer de l’utérus sont les cancers les plus répandus au monde et en Afrique. En Afrique on a un problème de diagnostic précoce ce qui fait que là plus part de nos cas viennent à l’estrade très tardif. Et quand le cancer est diagnostiqué tardivement, la prise en charge devient couteux et moins efficace et surtout dans le contexte du Tchad où on n’a pas un plateaux technique adéquat » explique-t-elle. Le projet a commencé l’année passée d’ici trois, quatre ans un hôpital sera installé et cela va éviter le voyage qu’on appelle tourisme médical que la plupart des tchadienne fait, surtout le cancer du sein ou tous les patient fond à l’extérieur pour se faire soigner ajoute-t-elle.

Dr Fatime d’ajouter que l’objet d’octobre Rose est de sensibiliser les gens sur l’existence du cancer en général et le cancer du sein et de l’utérus, les informer du symptôme pour que les femmes et les autres qui ne sont pas concerner sache les signes d’alertes de cette maladie pour qu’elles partent se faire diagnostiquer tôt pour que la prise en charge se fait le plutôt possible souligne-t-elle

 Dr Apollinaire expert en santé de reproduction lors de sa présentation dit que les femmes sont les mères de l’humanité c’est le pourquoi cette journée s’exprime pour les protéger. « Si nous ne protégeons pas les mères, la reproduction n’aura pas de sens et pour protéger ces mères il faut les informer ce qui se passe dans le monde martèle-t-il ». Il affirme que toute femme en présence d’une sensation de douleur au mamelle, une femme qui ressent une douleur, une brulure   niveau du sein ça veut dire que y a un problème. Si elle ressent que y a une petite masse au niveau du sein ça veut dire que c’est anormal et le seul recourt c’est d’aller à l’hôpital voire un personnel de la santé. « Tu te lèves le matin, tu vois sur ton sein une coloration qui n’est pas habituelle, tu as un écoulement inhabituel, une petite blessure ou un petit bouton au niveau de ton sein ça veut dire tu as un problème et il faut prendre la route de l’hôpital pour n’est pas fermer la route de la reproduction » confie-t-il.

Kaltouma Ramadan Sage-femme de son état révèle que pour éviter il faut : « Manger des fruits tous les jours, éviter de manger la viande rouge, pratiquer souvent le sport, n’est pas fumer de la cigarette, shisha et autres, n’est pas consommer l’alcool, éviter de s’exposer au soleil etc. » ajoute-t-elle.

 Les signes d’alerte en général sont « Le toux pour les fumeurs, difficultés à avaler chez les consommateurs d’alcool, les difficultés pour uriner, chez les hommes âgés, la perte de poids, les fatigues sans cause, la perte du sang au niveau vaginal en dehors des règles ou après la ménopause. Le sang dans les urines ou crachats » explique-t-elle.

Les participants n’ont pas manqué de poser des questions d’éclaircissements sur cette maladie.

Haoua Adoum Ibeth

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays