mercredi 7 décembre 2022

Mahamat Idriss Deby investi Président de la Transition

Oct 10, 2022

24h après la clôture officielle des travaux du Dialogue National Inclusif et Souverain (DNIS) couplé de la révision de la charte de transition, Mahamat Idriss Deby est à nouveau couronné homme fort du pays. Il a été investi ce 10 octobre 2022, Président de la Transition, Président de la République, Chef de l'État au Palais du 15 janvier. Une cérémonie qui a vu la présence de plusieurs personnalités publiques, traditionnelles,  diplomates, d'un seul Chef d'État africain et sans le représentant d'un membre de l'Union Africaine (UA). Reportage.

Il est 11h passé quand le nouveau Chef de la Transition a foulée est entré dans la grande salle du palais de 15 janvier. Une salle bondée de monde, de toutes les convergences et provenances. Après l'entrée du Président de Transition (PT), celui de la Cour Constitutionnelle, Samir Adam Annour a ouvert la séance. Il a inventé le Général Mahamat Idriss Deby à se lever et à se rapprocher du pupitre afin de lever la main droite et de lire la formule de serment conformément établi par la charte de transition révisée. Accompagné d'une grande ovation, le nouvel homme fort du Tchad s'est levé et a lu, « Nous, Général Mahamat Idriss Deby Itno, Président de la Transition, Président de la République, Chef de l'État, selon les lois de la République, jurons solennellement devant le peuple tchadien et sur l'honneur, de préserver, respecter faire respecter défendre la charte de la transition et les lois. Remplir avec loyauté le haut fonction que la nation nous a confié... ».

Après cette lecture, le Président de la Cour Constitutionnelle l'a déclaré investi dans ses fonctions de Président de Transition, Président de la République du Tchad, Chef de l'État et le renvoie à l'exercice de ses fonctions. Il a ensuite invité le Grand Chancelier, général  Oki Dagache à remettre au Chef de l'État l'insigne de dignité et des grands-croix du Tchad. Une fois chose faite, la grande salle s'est levée et a ovationné le Général Mahamat Idriss Deby Itno.

Par la suite, le nouveau dirigeant de la transition a tenu un discours de plus 25 minutes.

Il tout d'abord félicité et remercié les Tchadiens de tous les bords. Ensuite, il a cité les différents invités qui ont pris part à cette investiture à leur tête le Président de la République Fédérale du Nigéria, M. Muhamadu Buhari. Il a relevé que la première phase de la transition a permis d'assurer la continuité de l'État, à garantir la paix, la quiétude et à sauvegarder la souveraineté internationale de la République du Tchad. Il souligne que cette étape a permis l'organisation du DNIS avec la participation des politico-militaires, de la diaspora, etc. qui a ouvert une deuxième phase de 24 mois. Selon le désormais ancien PCMT, cette phase a été pleinement accomplie. Le Général Mahamat Idriss Deby Itno assure que la deuxième phase sera conduite dans un esprit de consensus et de dialogue. Il poursuit que cette phase sera pleinement consacrée à la mise en œuvre des conclusions du DNIS et à la mise en place d'un gouvernement d'Union Nationale.

Pour lui, ce gouvernement travaillera pour le retour à l'ordre constitutionnel et au développement humain. Il promet qu'il veillerait à la mise en œuvre du cahier de charges de cette phase. Au sujet de la question du référendum et des élections, le Général Mahamat Idriss Deby Itno dit qu'elle doit être tranchée dans un meilleur délai et dans une transparence totale. Au sujet de l'emploi des jeunes, il affirme, « je veillerai à ce que le gouvernement accélère la mise en œuvre de la politique nationale de l'emploi et de Jeunesse », dit-il. Le Président de la Transition n'a pas oublié d’aborder la question d'accès à l'eau et à l'électricité. Il déclare, « le Gouvernement d'Union Nationale mettra tout en œuvre pour que les conditions d'accès à l'eau potable et à l'énergie soient améliorées ». Il promet d'ici 2023, les capacités de production énergétique seront triplées dans la ville de N'Djamena. Le Chef de l'État n'a pas aussi occulté la Femme dans son discours. « L'État s'emploiera à créer les conditions optimales pour vous permettre de mieux exprimer votre potentiel » a-t-il dit. Il conclut, « nous ne sommes pas détournés et nous n'avons pas faibli.  L'espoir est permis. Ensemble, nous relèverons les défis ».

Abderamane Moussa Amadaye

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays