mercredi 7 décembre 2022

DNIS : Les assises sont définitivement closes

Oct 09, 2022

Ouvert le 20 août dernier les travaux du Dialogue national inclusif et souverain (DNIS) sont définitivement clos ce samedi 08 octobre au palais du 15 janvier.  Quelques participants rencontrés donnent leurs avis sur le DNIS. Reportage.

Après 45 jours de débats sur les différentes thématiques, les rideaux sont définitivement tombés sur le DNIS ce 08 octobre. Pour marquer cet événement historique  les leaders religieux, hommes politiques, participants les corps kaki, les généraux et bien d'autres invités de marque on répondus présent pour la clôture du DNIS.

Selon Oumar Ali Moustapha le dialogue qui vient de finir. Il est très important pour la refondation du Tchad, 1500 délégués issus des différentes couches sont venus discuter sur l’avenir de ce beau pays. « Beaucoup sont très contents parce que toutes nos résolutions  sont prises en compte et cela prouve que tout le monde veut un réel changement, et souhaite voir un Tchad nouveau avec des lois, la justice et l’équité. Ma joie est très grande, le Président de Transition (PT) vient de prononcer un mot qui m'a beaucoup marqué, le mot de pardon. Il prend acte de tout ce que les gens on dit au DNIS. Bientôt il va avoir un autre gouvernement , la charte révisée qui va être mise en application y compris les résolutions qui ont été prises puisque c'est  ça même qui est le départ de notre pays », dit-il. Il n'a pas manqué de souligner la partie ou le PT s'est engagé pour libérer les prisonniers de guerre et accompagner les jeunes et les femmes.

Ndolenoudji Alice Naïmbay ministre des affaires foncières de l'habitat et de l’urbanisme dit que c'est une grande satisfaction que le dialogue peut se tenir avec ce caractère de souveraineté, une plénière qui a abordé des questions dans tous les sens un dialogue sans tabous affirme-t-elle. « Les Tchadiens on dit tout ce qu'il y a à dire dans ce peu de temps. Les grands thèmes ont été abordés. On ne peut tout dire en 45 jours, mais l'essentiel a été dit. Des résolutions qui ont porté sur beaucoup de points, se réjouit-elle. Réunir tout ce monde dans une salle n'est pas facile il y a eu des frustrations, des divergences d'opinions, il y a les gens qui sont partis d'autres on choisit autres modes d'expression. Tout le monde a donné son point de vue. Donc, on ne peut qu’être satisfait. Le reste est dans la main des Tchadiens, dit Ndolenoudji.

Pour Roger Djeraro jeune leader participant, beaucoup de commentaires ont été fait pendant 45 jours. Pour le moment tout ce que nous avons à dire est que nous sommes conscients pour que le Tchad ait un devenir meilleur et pour cela il faut que toutes les résolutions soient appliquées pour permettre au Tchad de prendre un élan de refondation voulu, dit-il. « Je suis satisfait, mais je serai plus satisfait qu'avec l'application des toutes les mesures, les actions concrètes , les promesses soient ténues ».

Hazina Djibrine Oumar remercie le président de transition pour l’importance accordée aux femmes et aux jeunes. Et interpelle les femmes à prendre leurs responsabilités pour prouver au monde entier de quoi elles sont capables.  « Le président de transition s'est engagé pour accompagner les femmes, cela me réjouit vraiment. De l'autre côté, il y a l’égalité entre homme et femme, nous allons travailler au même niveau que les hommes. Il n’y a pas à dire que nous sommes les « marra sakitt », se réjouit-elle.

Haoua Adoum Ibeth

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays