jeudi 6 octobre 2022

DNIS : les religieux et des aînés proposent une sortie de crise

Sep 14, 2022

Le groupe des religieux et aînés a organisé un point de presse ce mercredi 14 septembre dans l’enceinte de la Conférence épiscopale du Tchad relatif au Dialogue National Inclusif et Souverain (DNIS) pour trouver un terrain d’attente entre le gouvernement, les non-signataires des accords de Doha et les non-participants au DNIS. Reportage.

Depuis l’ouverture de dialogue national inclusif, quelques partis politiques et des politico-militaires ont refusé de participer au DNSI. Alors les groupes religieux et les aînés se sont engagés de jouer le rôle de médiateur, neutre pour négocier avec le gouvernement, les partis politiques, la société civile, et les non-signataires de l'accord de Doha. Selon eux, après plusieurs démarches de négociations menées, ces derniers ont trouvé un point d’accord avec les groupes de N’Djamena.

Suite au point d’accord, les signataires de la déclaration de 19 mai, le parti Les Transformateurs désignés par le groupe de N’Djamena s’accordent sur les points suivants : le quota et le processus de prise de décision, il soulève, l'ajustement de quota des participants au DNIS  conformément aux annexes  1, 2 et 3. Le groupe de N’Djamena se répartit lui-même  les quotas  qui lui sont  réservés et en désignant les bénéficiaires, mettre en place un processus transparent de certification de tous les participants au dialogue pour vérifier leur mandat,  mettre en place un processus transparent de prise de décision garantie par un présidium provisoire composé des groupes religieux et des aînés complétés par des personnes neutres, créer dans le règlement intérieur un « comité de consensus » qui devra  intervenir chaque fois que le consensus n’est pas atteint sur des questions d’importances nationales durant toute la durée du dialogue national.

Il suggère au présidium de : veiller à ce que le règlement intérieur qui sera amendé et soumis à l’approbation de la plénière d'intégrer tous les points d’accord contenus dans le présent document, prendre toutes les dispositions nécessaires pour regagner la confiance des Tchadiens dans le processus du dialogue national, mettre en place un processus transparent de certification de tous les participants au dialogue pour vérifier leur mandat, s’assurer du respect des quotas et de la qualité des participants telles que définies dans les annexes 1, 2 et 3 du présent document, formuler des recommandations appropriées sur les conditions matérielles d’organisation du dialogue induit par le présent document, s’assurer que le nouveau présidium qui sera élu par  la plénière tienne compte de la diversité des corporations ainsi que de la probité morale des candidats. Il ajoute que les partis politiques s’engagent à participer au DNIS et à accepter toutes les décisions qui seront prises de façon démocratique et transparente, travaillé dans un esprit de consensus en privilégiant le compromis nécessaire à une sortie de crise au Tchad. Il souligne que l’État tchadien s’engage à créer les conditions matérielles nécessaires pour la mise en œuvre des mesures contenues dans le présent protocole d’accord, garantir aux leaders politiques et associatifs les libertés fondamentales en cessant toute surveillance illicite, harcèlement, intimidation et toutes autres privations des libertés. Le groupe appel à la suspension provisoire du DNIS.

Annas Abdoulaye

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays