jeudi 6 octobre 2022

Vox pop sur le début des travaux de thématiques

Sep 09, 2022

Les travaux du dialogue national inclusif et souverain se poursuivent. Ce 7 septembre plusieurs thématiques reparties dans différents lieux ont été lancées. Quelques participants se sont exprimés à notre micro. Vox pop.

Abdallah Chidi Djorkodei, « je ne suis pas du tout étonné, je sais comment les choses se déroulent au Tchad. Ce qui est important ce ne sont ni les commissions ni les thématiques moins en encore les bureaux ou les présidiums. Nous avons déjà fait pas des forums, de conférences, mais ce que je pense, il faut un Tchad Uni. Le fait de former les commissions, les sous-commissions, mais on se pose la question, est-ce que la fin, les résolutions qui seront issues de ses assises seront-elles exécutoires ? Le PCMT a affiché sa bonne volonté, mais est-ce que l'entourage est prêt? »

Tahirou Hissein Dagga, « Il y a eu beaucoup de  suspension qui ont occasionné de frustration et de découragement chez les participants. Aujourd'hui on est arrivé a adopté un certain nombre de choses, notamment le calendrier de sous-commissions  thématiques. Moi j'ai choisi la sous-commission, thématique sociétale, qui est un terme assez générique qui englobe tout un tas de problématique essentiel pour l'existence de notre population et notre nation. Nous espérons que de fortes résolutions seront prises pour qu'en fin le peuple tchadien puisse vivre dans la quiétude et de bonnes conditions ».

Mbainaye Eugénie, « Par rapport à la journée d'aujourd'hui, elle est consacrée à la mise en place du bureau qui doit conduire les travaux de la thématique 5 sur la question sociétale. Ça avance, mais attendons toujours les mécontents et les indécis. J'espère que bientôt ils viendront et ensemble nous décidons de l'avenir de notre pays. Mes attentes de ce thématique sont nombreuses. L'applicabilité du bilinguisme à ne pas confondre avec la religion, combattre la corruption qui gangrène notre société, la question de la chefferie traditionnelle, l'égalité du genre, etc ».

Souleymane Yaya, « les activités du DNIS se passent d'une manière un peu réticente, tantôt on reprend, tantôt suspendus.  Depuis la mise en place du présidium, déjà nous avons validé l'agenda qui est quelque chose qui nous permettra d'avancer au jour le jour afin de respecter le délai fixé. Aujourd'hui nous avons mis un comité constitué, déjà nous cherchons à mettre les sous-commissions. Nous attendons un travail sérieux d'abord et une restitution de non-résolution ».

Abderamane Moussa Amadaye

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays