vendredi 2 décembre 2022

Préparatifs veille de la fête de l’indépendance

Aoû 10, 2022

À la veille de fête de l’indépendance. Une équipe de la rédaction d’IalTchad Presse est allée à la place de la nation s’enquérir des préparatifs. Reportage.

Bientôt c’est la 62e fête de l’indépendance du Tchad. Un détour à la Place de la nation pour s’enquérir des préparatifs. Il est 11h sous une chaleur lourde des balayeurs s’activent dans les travaux de nettoyages, etc. Des technicien (nes) de surface de N’Djamena Nadif taillent les fleurs, lavent les pavés et avec un de leurs camions-citernes arrose au fur et à mesure les fleurs. Des tentes sont enlevées et retravaillées, des barres des fers sont déposées par terre en tas. Des enfants s’amusent assis où en train de courir à gauche et à droite.  Des militaires s’activent avec en leurs possessions des sceaux des peintures, des pinceaux et ils retracent les anciennes peintures presque délavées. À la question de savoir les peintures qu’ils retravaillent c’est pour quel objectif ? Un des agents nous explique que c’est pour permettre aux militaires qui défilent de bien garder leurs rangs.  

Tormal Marthe agent de nettoyage de la Mairie centrale dit que la fête de l’indépendance est une fête de réjouissance pour le pays. Elle poursuit que c’est depuis 1 mois qu’elles ballaient.  Pour elle, ce travail vise à montrer une bonne image de son pays, souligne-t-elle. Elle se lamente qu’il y a des personnes de mauvaise intention qui viennent déféquer à l’air libre dans cet endroit. Et il y a ceux aussi qui fument de la drogue alors que l’endroit est le plus fréquenté par des enfants ce qui n’est pas du tout bon, souligne-t-elle.  Pour elle la place de la nation est un endroit de loisir où n’importe qui peut venir prendre de l’air, sauf en cas de fête. Elle conseille, « c’est nous qui allons construire chez nous et non d’autres personnes. Il faut que ceux qui se livrent à des mauvaises pratiquantes réfléchissent. À nos dirigeants il faut qu’ils se mettent ensemble pour arranger les choses afin que tout fonctionne. Tous tournent aux ralentis, il faut un changement » relate-t-elle.

Interrogé aussi dans les cadres de préparatif de la fête Guidibe Frer Macire Officier Garnison au niveau de QG.EMGA : « nous sommes dans les préparatifs comme vous le constaté. Nous nous s’activons pour le 11 août, une fête historique qui symbolise la liberté de notre pays. Je souhaite à ce que le pays avance, nous voulons la paix, stabilité pour que les enfants du pays vivent aisément. ».

Adama Bernard est agente de nettoyage de la Mairie centrale d’après elle les travaux de nettoyage sont presque à la fin. Elle poursuit que son pleur va à l’endroit du PCMT afin qu’il tourne son regard a l’endroit des pauvres. Elle souligne, « nous voulons simplement manger. Il faut que nos enfants diplômés soient intégrés au même rang que d’autres enfants des nantis. Nous voulons la paix surtout » se lamente-t-elle.

Djénom Josiane

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays