jeudi 6 octobre 2022

Inondations : les habitants Walia Ngonmba appellent au secours

Juil 20, 2022

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville de N’Djamena ont fait des dégâts dans certains quartiers. Les habitants du quartier Walia Ngonmba sont inondés et appellent les bonnes volontés et les autorités du 9e arrondissement à leur venir en aide. Reportage.

Le quartier Ngonmba situé dans le 9e arrondissement, à la sortie sud de la ville de N’Djamena est sous les eaux. Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville mardi soir ont mis les habitants de ce quartier dans une situation difficile. Ils ne savent pas à quel saint se vouer. Coupés de la grande voie principale et des rues secondaires, les habitants s’organisent pour évacuer les eaux de pluie. Pour accéder à la voie du dégagement sud, ils ont cotisé de l’argent pour acheter du remblaie, mais avec la pluie d’hier, ils se retrouvent tous dans l’eau.

Pour Sékema Jérémie, agent communautaire à Walia Ngonmba, le quartier est inondé, l’accès est difficile et pour sortir il faut porter les bottes. Il juge difficile la situation dans laquelle les habitants de ce quartier vivent. Il interpelle les autorités et les ONG de leur venir en aide, car les habitants seuls ne peuvent pas trouver de solutions. Selon lui, ce sont les populations elles-mêmes qui s’organisent pour acheter la terre pour aménager les routes. L’agent communautaire souligne que chaque année les gens de Ngonmba vivent la même situation, mais les autorités de l’arrondissement ne cherchent pas à leur trouver de solutions pérennes. Dans la même veine, Mme Rolande ajoute que le quartier a un manque cruel de canaux d’évacuation d’eau pluviale. Et c’est ce qui est à l’origine des inondations persistantes. Elle évoque aussi l’effort fourni par les habitants du quartier, mais trouve que ces efforts ne suffisent pas, il faut un appui du gouvernement. Elle explique que la principale voie qui permet d’accéder dans le quartier est impraticable et les habitants sont coupés du reste de la ville. Rolande ajoute aussi qu’elle élève seule ses 3 enfants et avec les inondations, elle peine à trouver de médicaments pour les soigner s’ils tombent malades.

Une autre personne âgée en botte, confie qu’au moment où il pleuvait, sa fille était en travail et le conducteur de moto taxi a refusé de les conduire à l’hôpital à cause de l’état de la route. Ce vieux gardien affirme que l’année dernière, pendant la même période, sa maison s’est écroulée et a blessé sa fille qui porte encore les séquelles. Une autre victime, un jeune technicien supérieur en pharmacie, Pafing Ignané Tchindebé soutient que chaque année, ce sont les mêmes doléances, mais les autorités font la sourde d’oreille. Le jeune pharmacien note qu’à Ngonmba, la population est abandonnée à son triste sort et les autorités de la commune du 9e arrondissement ne jouent pas leur rôle. Il soutient que ces inondations sont à l’origine du taux élevé du paludisme chez les enfants dans le quartier. Père de deux enfants, Tchindebé dit que c’est depuis deux ans qu’il habite dans le quartier, mais rien n’a changé. Selon lui, les habitants font de leur mieux, mais la situation les dépasse. Il affirme que cette nuit, il n’a pas pu dormir à cause de l’eau qui est entrée dans les chambres.

En attendant l’intervention des autorités, les habitants de Walia ngonmba s’échinent à se frayer de chemins, mais les eaux de pluie résistent en envahissant les habitations.

Jules Doukoundjé

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays