samedi 26 novembre 2022

Fabrication des chaussures classiques « made in Chad »

Jui 14, 2022

Le Tchad fait partie des pays où la population se chausse à 99% des produits importés de la Chine, de l'Italie ou de la France or la plupart des produits bruts de ses chaussures, la peau par exemple est exportée à grande échelle du Tchad pour alimenter les industries d’autres pays. La fabrication des chaussures demeure artisanale à l'intérieur du pays. Pour lutter contre l'importation et donner de la valeur aux produits locaux, une entreprise dénommée « Baladi chaussure », situé dans le 9e arrondissement de la capitale, au quartier Gassi fabrique des chaussures classiques et hautement esthétiques a vu le jour. Ialtchad Presse s'est rendu à l'atelier de fabrication de cette entreprise. Reportage.

Pour lutter contre l'importation de masse de chaussures et valoriser les produits locaux, Ozias Bébé, jeune tchadien d'une vingtaine révolue a créé une entreprise « Baladi chaussure » en 2020. Une entreprise qui fabrique, répare, rénove et crée des styles des chaussures.

Ces chaussures sont fabriquées à base des produits locaux et importées, faites à base de cuir local ou industriellement tannées. « La particularité chez nous, nous faisons ici de la création de style et fabriquons sur-mesure, le client décide de la qualité, de la matière, du modèle, du style, de la couleur, bref le client défini toutes les caractéristiques de sa chaussure », affirme Ozias.

À l'usine de fabrication, 6 employés font fonctionner l'entreprise. Chacun occupe une tâche bien déterminée. Un couturier à la commande de la machine. Il est spécialisé à ressembler la couverture de la chaussure. Un cordonnier pour coudre, des stylistes spécialisés dans la coupe et le style des chaussures de clients et un enfin un cireur chargé d'embellir et de donner la dernière retouche à la chaussure prête à l'usage. Tous travaillent en étroite collaboration pour faire vivre l'entreprise et chausser les Tchadiens.

Si la plupart des entreprises locales éprouvent de difficultés, Baladi chaussure n'est pas du reste. Pour Ozias Bébé, Président fondateur et le Directeur général de l'entreprise, toute nouvelle entreprise éprouve des difficultés dues à sa méconnaissance par le public. Il ajoute « nos produits ne sont pas connus par la population, ce qui fait que nous avons un nombre limité des consommateurs ». Il relève aussi, l'habitude de l'homme tchadien sur le fait de favoriser les produits importés que les produits locaux. Cela impacte négativement la vente des fabrications locales.

Il lance un appel à tous les Tchadiens à se chausser locaux afin de les aider à faire plus. Et barrer ainsi la route à l'importation. Il estime que « les produits faits par Baladi chaussure sont originaux, durables, esthétiques, et de la meilleure qualité », conclut Ozias Bébé.

Abderamane Moussa Amadaye

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays