Hymne national
     Le pays
     Constitution
     Assemblée
     Gouvernement
     Opposition
     Tourisme
     Art & Culture
     Musique
     Sports
     Cuisine
     Images du Tchad

     Éditorial
     Actualité
     Interview
     Forums
     Salon d'entreprises
     Emploi
     Annonces
     Sahibi
     Poésie
     Livre d'or
     Archives
     Groupe ialtchad


 

  Opinion 

IALTCHAD OPINION 
Faut-il une loi unique sur les gestions des
 revenus pétroliers au Tchad ?

Par Lapia JAJOWAYE

Article paru le 29 Mars 2005 sur Ialtchad Presse


Faut-il une loi unique sur les gestions des
 revenus pétroliers au Tchad ?

L’activisme de l’ancien président de la LTDH sur le net peut-il s’interpréter comme une tentative de ce dernier de revenir sur la scène politique nationale ? Hier fervent animateur d’un front nationaliste aujourd’hui intervenant sur la controverse née de l’intervention de Dobian, celui là même qui a ravi son fauteuil.
     Certes le Grand frère Enoch est un haut cadre compétent, un militant de premier plan de Droits de l’homme, un visionnaire et un patriote convaincu dira-t-on. Beaucoup d’actions positives sont à inscrire à son actif même s’il n’a pas su tenir face à la pression de son ventre en entrant au gouvernement au moment même où les ADH avaient le plus besoin de lui. Ce fut donc une stratégie catastrophique pour lui-même et pour ses militants qui se sont senti trahi.
     Cela dit ! Je me  permets de revenir sur ses critiques et propositions sur la loi  001 relative aux revenus pétroliers. Certes toute loi est par essence perfectible et la loi 001 ne saurait déroger à cette règle. Les contributions de M. Enoch D s’inscrivent dans cette logique ainsi que le ferait tout tchadien soucieux du devenir de son pays. Se faisant, il faut se garder de remettre en cause certaines avancées, certains acquis, le toilettage vise dans ce cas là à enlever les incohérences,  combler les lacunes et apporter du nouveau ou ce qui n’aurait pas été prévu auparavant etc.
    La loi 001 a été initiée dans le cadre de l’exploitation de ces trois puits de Doba, il est donc normal qu’aujourd’hui, la donne n’étant pas la même de revoir certaines de ses dispositions et d’en faire une loi générale sur les revenus pétroliers actuels et à venir. En fait, que cherche cette célèbre loi ?

Il est un secret de polichinelle que de dire que l’Etat tchadien est loin d’être bienveillant au sens parétien et le contexte dans lequel l’exploitation du pétrole a été obtenue sont entre autres des justifications suffisantes qui ont amené les gouvernants sous la pression de la société civile et de la banque mondiale à prévoir un cadre devant garantir la gestion transparente et l’utilisation « rationnelle » des revenus générés. C’est en cela que la loi 001 est unique dans son genre et même un cas d’école, une loi test en somme. La banque mondiale joue gros dans cette affaire. Aussi cette loi vise-t-elle  par ailleurs, en fixant les clés de répartition de ces revenus issus du pétrole, à freiner les appétits de nos dirigeants enclins aux détournements et aux malversations.

     Convaincu que le pétrole est une vraie chance pour le pays de lutter efficacement contre la pauvreté, il n’est pas question de laisser la latitude au gouvernement, seul, de décider de l’affectation et de l’utilisation des fonds générés. Or justement à ce niveau M. Enoch trouve qu’il ne faudrait pas s’enfermer dans les contraintes d’une loi qui a déjà fixé les quotas de répartitions. Discours incohérent n’est-ce pas quand on sait que beaucoup d’énergies avaient été dépensées tant par la société civile que par les autres acteurs intéressés par la question pour voir le gouvernement jouer le jeu. Pour quoi  ED veut faire cadeau aux dirigeants aussi corrompus que les nôtres ? Et il va plus en  proposant que la « loi fixe tout simplement le cadre de gestion transparente sans arrêter une quelconque répartition », car le conseil des Ministres devrait s’en occuper. C’est à croire que le bref séjour du grand frère  au gouvernement, lui a fait perdre tout bon sens !  Ou a-t-il été contaminé lui aussi par le virus de la magouille ?. Sérieusement ces gens qui nous dirigent ont-ils vraiment besoin d’un tel coup de pouce ? Je ne le crois pas. M Enoch trouve même que « la gestion des 5% accordés à la région productrice est étroitement liée à la réalisation d’une bonne décentralisation » et qu’au stade actuel l’exécution de cette clause est bloquée par le retard pris par la décentralisation. M. ED veut insinuer  que tant que la décentralisation n’est pas allée à son terme, il est impossible de construire des écoles, des dispensaires, faire des routes etc. sinon à nous dire à quoi ces 5% devraient-ils servir. 
    Poursuivant dans la même veine l’ex président de la LTDH trouve qu’il faut inscrire l’acquisition des équipements militaires parmi les priorités comme si le pays n’était pas déjà  suffisamment équipé. Quel est donc l’apport d’une telle acquisition dans la lutte contre la pauvreté même si nous convenons que la sécurité est un facteur de taille et que la réorganisation de l’armée reste très attendue. Alors M. DJONDANG peut-il me dire le résultat des efforts déployés pour moderniser la gendarmerie, la police, les gardes nomades. Où en sommes-nous aujourd’hui ? Sinon que l’insécurité est vécue au quotidien par le fait des forces de l’ordre équipées par l’argent des contribuables mais qui se muent souvent en brigands, coupeurs de route… Le problème de l’armée comme on l’a vu n’est pas seulement une affaire d’argent, mais plus de volonté politique. L’armée étant la clé du pouvoir ceux qui la contrôlent, ne manifestent aucune volonté de la voir républicaine et préfèrent le statu quo, pire une armée clanique sinon familiale par ces temps où des coups d’état réels, simulés ou fictifs se multiplient. C’est là qu’il faut agir Messiers

     Enfin dans la vague des passions, M. ED a même perdu ses idées nationalistes et se pose en défendeur de sa région «  je n’accepterai pas que ma région subisse un jour les mêmes désagréments  dus aux carences de la loi 001 que Dobian dénonce chez lui » qui a dit que Yorongar est régionaliste ? Au finish donc les propositions de M. Enoch D visent tout simplement à protèger son Mayo Kebby natal et non à faire une loi unique sur la gestion des revenus pétroliers au Tchad. La renaissance n’est pas encore pour demain..

LAPIA JAJOWAYE


Les autres articles parus dans la rubrique Opinion sur Ialtchad Presse

« Jeunesse quel avenir ? »  Par Piquet DINGAMMADJI
« Le Tchad et sa diplomatie : quelles perspectives pour sortir des pièges de la...» Par T.M.Allim
« Unissons-nous »  Par Piquet DINGAMMADJI
« Lettre ouverte à la Libye  » Par Dr Djiddi Ali Sougoudi, Médecin généraliste
« Le grand docteur Félix Ngoussou est aussi le plus grand plagiaire tchadien » Mahamat A. M.
« Coton Tchad, mamelle de l'économie ou vache à lait ? »  Par NDakmissou GEDEON
« Comment en est-on arrivé là ? »  Par Piquet DINGAMMADJI
Université de Ndjamena « Les années hypothéquées  continuent »  Par Armel ALLARAMBAYE
 
« Crise énergétique, quels sont les auteurs ? »  Par NDAKMISSOU GEDEON FMSB-UY1
« Ce qui se dit à N’djamena !!! » Par Abdelsemi Ahmat
« Encore du ridicule juridictionnel au Tchad ! » Par Albert TAMWARI
« Où va la démocratie africaine, entre mal de l’air et mal de pouvoir ? » Par Enoch Djondang
« Accord du 13 août 2007 : La CPDC piégée, IDI peut se rire de l’avenir…» Par Enoch Djondang
  « H. Habré: L'homme qui nous défendit de l'annexion extérieure » P.2&3 Par Ali Souleymane
« La guerre des tranchées et les tranchées de la paix » Par Enoch Djondang
« Résidus Culturels et Conscience Nationale : Dépolitiser l’Ethnitisation de la R » Par M. Monza
 
«Hissein Habré: L'homme qui nous défendit de l'annexion extérieure » P.1 Par Ali Souleymane
« La LTDH doit revenir aux valeurs d'origines » Par Enoch Djondang
«La corruption ou la version tchadienne de la solidarité » Par Adam Abdramane Mouli
« Le Tchad des conflits et le difficile cheminement vers la paix » Par Enoch Djondang
« En hommage au grand démocrate Dr Ibni Oumar Mht Saleh » Par Enoch Djondang

« Problématique de la société Tchadienne » Par Adam Abdramane Mouli alias Djidda
« Tchad : la stabilité perdue » Par Abdelsemi Ahmat
« TCHAD : Diplomatie d’Humiliation et d’Exil…» ( 3e et dernière partie ) Par Hassane Mayo A.
« L’espoir déçu » Par Eric Topona MOCNGA
« L’illusion de pouvoir pour lequel les Tchadiens s’entredéchirent depuis tant d’années…» Enoch
« TCHAD : Diplomatie d’Humiliation et d’Exil… Partie 2» Par Hassane Mayo-Abakaka
« Opération Arche de ZOE : la chasse au mystère » Par Caman Bédaou Oumar
« TCHAD : Diplomatie d’Humiliation et d’Exil… Partie 1» Par Hassane Mayo-Abakaka
« Affaire "arche de zoé" ou le tendon d’Achille de la Françafrique ? » Par Enoch Djondang
« L’esclavage post-moderne : Quand la France vole au secours de l’arche de Zoé » Par Nguepe

« Les nuages qui s’amoncellent à l’horizon du pays de Toumai le troglodyte
» Par Enoch D.
« Les Barouds d'honneur d'une génération politique qui a échoué? » Par Enoch Djondang
« Analyse de la situation politique actuelle au Tchad » Par Gaya-Ple Seïd
« Beac, des réformes qui poussent le Tchad à la périphérie » Par Mahamat Djarma Bourma
« TCHAD : La réconciliation nationale est-elle possible ? » Par Hassane Mayo-Abakaka
«TCHAD: La Pétro-Diplomatie pourrait-elle effacer les vestiges de l’ancien régime?» Mayo H.
« TCHAD : L’ingérence soudanaise au Tchad. » Par Hassane Mayo-Abakaka
« TCHAD : Quelle Conférence de Paix ? » Par Hassane Mayo-Abakaka
« Le procès de Habré, vite! » Par Jaqueline Moudeina
« Une certaine conviction personnelle » Par Hassan Abdelkerim Bouyebri
« La guerre actuelle du Tchad : une absurdité. » Par Abia Maal
« Flash sur les solutions de sortie de crise existantes » Par Enoch Djondang
«Conséquences du conflit tchado-tchadien sur la vie du pays » Gaya – Ple Seïd

« TCHAD: Comment se présente la situation politique actuelle ? » Hassane Mayo-Abakaka
« Toujours des bilans macabres et la bêtise continue…» Par Enoch Djondang
« Le dernier Combat du Général Idriss Déby Itno » Par Enoch Djondang
« Les conditions d’un vrai dialogue national au Tchad » Par Enoch Djondang
« Les chemins du maquis : un business macabre et juteux pour les Tchadiens !
» Par Enoch Dj.
« La vraie fausse querelle sur le taux de participation du 03 mai 2006 » Par Enoch Djondang
«Françafrique: quand le mythe de la stabilité flirte avec le mécanisme de stérilité» K. Fadoul
« Mars 20, 2006 : Et si la CEMAC ne dépendait que de nous… »
Par Djimé Adoum
«12 février 1979, l’éclatement de la Guerre civile au Tchad » Gaya – Ple Seïd
« Tchad: l'oléoduc et les 300 puits n'appartiennent pas aux tchadiens » Par A. Allatchimi
« Partenariat Banque Mondiale-Tchad: l’apologie d’une grande supercherie ?
» Par Enoch D.
TCHAD-BM: « Le Tchad n’est pas la chasse gardée de la Banque Mondiale.» Par Hassane M.A
« Le Miroir aux alouettes
». Par A.S. FADOUL , A.F. KOUYOU , M.S. ABDOULAYE
« Affaire Hissein Habré: et si l’Afrique refusait la justice ? » Par M. D.
« Pourquoi choisit-on toujours la guerre comme moyen d'expression? » Par Oumar I.Senoussi

« Le pétrole appauvrissant du Tchad » Par le Député Ali Gabriel Golhor  

« Livrez Habré, Ouest-africains: le reste, c’est pas votre affaire
» Par Patrick K. Kodibaye
« Et si Georges WÉA était Tchadien ? » Par Enoch Djondang
« Comment était la lutte pour l'indépendance au Tchad ? » Par Gaya -Ple Seïd
« La nouvelle guerre du Tchad a commencé… » Par Enoch Djondang
« Une ville malade et des habitants en circumambulation forcée.» Par Djiddi Ali Sougoudi S.
« REFERENDUM ET VILLE MORTE : EVITER LA CONFUSION SVP ! » Par Enoch Djondang
« Contre la démagogie, un peu plus de pratiques… » Par Issa Mahamat Abdelmamout
« Qu'est-ce qu'un homme politique? » Par Gaya -Ple Seïd
« Que pourrait-on encore espérer des Politico-militaires? » Par Hassane Mayo-Abakaka
« Code musulman de la famille: L'UCMT endosse le bonnet d’âne » Par Timothée Donangmaye
« Pour que notre pétrole ne signe pas l’inanité de notre espoir! »  Par Lapia Jajowaye
«Faut-il une loi unique sur les gestions des revenus pétroliers au Tchad? »Par Lapia Jajowaye
« Faut-il une seule loi pour tous les puits de pétrole ? » Par Enoch Djondang
Code musulman de la famille: Réaction tardive du Président DEBY Par Timothée Donangmaye
Code musulman de la famille: L’UCMT veut sacraliser sa fuite de responsabilités Par Timothée
SENAFET pas seulement pour les femmes mais aussi pour le bien être des hommes Par Wahilo D
« Quelle Diplomatie pour le Tchad ? » Par Hassane Mayo-Abakaka
« La majorité démographique doit rejoindre la majorité morale » Par Timothée Donangmaye
« Encore une année qui s’en va pour le Tchad. » Par Christophe Koulyo
« Esprit de créativité, vision à long terme. » Par Wahilo
«Le Tchad, une République assassinée par les hommes politiques sans éthique» Par Nouradine.
«Géopolitique pour l'ambition de certains acteurs ou pour le bien de notre pays?» Diguera W.
« Quelle alternative à trouver après l’oubli de la non Publication du décret de... » Par Gagoloum
« La communication politique dans notre pays où l’art de plagiat » Par Adoum Gagoloum
« École Idriss Deby de Djeddah (R.A.S): cher à la colonie tc... » Par Al-Amine M.Abba Seid
« Chronique d’un retour de N’Djamena » Par Saleh Goukouni
« L’homme : MISKINE Idriss » Par Doungous Daga Nangterle
« La servitude de Mahamat Hissein » Par Timothée Donangmaye
« Moussa Faki ou l'entorse à la géopolitique » Par Lyadish Ahmed
« Laïcité: Quelle laïcité ? Par Saleh Kebzabo, député, Président de l’UNDR   

Le pays | Constitution | Assemblée | Gouvernement | Opposition | Tourisme | Art & Culture | Musique | Sports | Cuisine | Images du Tchad
Éditorial | Actualité | Interview | Forums | Salon d'entreprises | Emploi | Annonces | Sahibi | Poésie | Livre d'or | Archives | Groupe ialtchad