Hymne national
     Le pays
     Constitution
     Assemblée
     Gouvernement
     Opposition
     Tourisme
     Art & Culture
     Musique
     Sports
     Cuisine
     Images du Tchad

     Éditorial
     Actualité
     Interview
     Forums
     Salon d'entreprises
     Emploi
     Annonces
     Sahibi
     Poésie
     Livre d'or
     Archives
     Groupe ialtchad


  Parution d'un livre


« Violence politique et conflits en Afrique :
le cas du Tchad »
Par Mohamed Tétémadi BANGOURA


Ce livre, issu d'une thèse de doctorat en science politique soutenue avec brio par l'auteur en 2005 à la Sorbonne, a pour objet d'établir le lien entre la violence politique et les conflits au Tchad depuis l'indépendance. Toutefois, il prend soin de remonter auparavant aux sources précoloniales et coloniales de ces conflits afin d'en connaître la véritable nature.

La violence politique en tant que violence d'Etat est à l'origine des conflits, du Président Tombalbaye au Président Déby, du fait de la dictature et de l'autoritarisme qui caractérisent les régimes successifs. En réaction, la violence d'Etat génère une violence contre l'Etat, tantôt par le bas (désobéissance civile, protestations, révoltes, rébellions), tantôt par le haut (dissidences, désertions, mutineries, tentatives de coups et coups d'Etat). La violence politique atteint son paroxysme en 1979-80 avec la guerre civile. Cette guerre entraîne une régionalisation et une internationalisation du conflit avec l'intervention militaire de la Libye et de la France.

La Cour internationale de Justice parvient à régler le différend tchado-libyen en 1994 mais le conflit politique interne reste entier sous le régime d'Idriss Déby. La démocratisation de façade des années 1993-96 vole en éclats et cède la place à un régime de plus en plus autoritaire et contesté comme en témoignent la tentative de coup d'Etat de mai 2004 et les désertions civiles et militaires en 2005. De même, l'impunité des crimes commis sous le règne sanglant d'Hissène Habré continue d'alimenter les interrogations au sujet d'un éventuel procès de l'ancien dictateur réfugié depuis quinze ans au Sénégal. Dans ces conditions, faute de justice, de sécurité et du fait de la violence politique, la paix civile a bien du mal à s'installer au Tchad.

Mohamed Tétémadi BANGOURA est docteur en Science politique de l'Université de Paris 1 Panthéon­-Sorbonne. En tant que chercheur guinéen à l'Observatoire Politique et Stratégique de l'Afrique (OPSA), il a contribué à des ouvrages universitaires et articles sur le concept de violence politique en Afrique, notamment dans son pays. Il est par ailleurs professeur de Biologie et diplômé en 3è cycle de Biochimie.

Collection Etudes africaines

488 pages
ISBN : 2-296-00079-7

 

TABLE DES MATIERES

SOMMAIRE       

INTRODUCTION GENERALE       

I. PRESENTATION DU TCHAD: UN PAYS CONTINENTAL CONTRASTE

A. Le Tchad: situation géographique et premiers peuplements
1. Situation et géographie physique
2. Climats
3. Origines du peuplement
B. Diversité ethnique, clivages socio-économiques et religieux
1. La diversité ethnique
2. Les modes de vie socio-économiques
3. Le clivage religieux

II. METHODOLOGIE
A. La question du choix des paradigmes
1. L'analyse institutionnaliste
2. L'analyse développementaliste
3. L'analyse dépendantiste
4. La « politique par le bas » et la « sociologie historique de l'Etat »
5. Le néopatrimonialisme
B. Hypothèses de recherche et concepts retenus
l. Violence politique: autoritarisme et violence d'Etat
2. Violence politique : révoltes, rébellions, coups d’Etat ou la violence contre l’Etat
3. Conflit interne et guerre civile
4. Régionalisation et internationalisation d’un conflit
5. Démocratisation

CHAPITRE PRELIMINAIRE : LES ORIGINES PRECOLONIALES ET COLONIALES DES CONFLITS TCHADIENS

I. ORIGINES DES CONFLITS A L'EPOQUE PRECOLONIALE
A. Sociétés et pouvoir dans l'espace précolonial tchadien: essai de typologie
1. Les sociétés à pouvoir minimal
2. Les sociétés à chefferie traditionnelle plus fortement politisée
3. Les Etats, monarchies et sultanats
B. Les relations entre les différentes sociétés dans l'espace précolonial tchadien
1. Les relations pacifiques
2. Les relations conflictuelles 

II. ORIGINES DES CONFLITS A L' EPOQUE COLONIALE
A. L'impact de la colonisation française sur la formation du Tchad
l. Conquête et occupation du territoire          
2. Mise en place de l'administration coloniale              
B. Les actions économiques, sociales et politiques de l'administration coloniale et leurs conséquences sur les sociétés du Tchad    
1. Les transformations économiques et sociales liées à la colonisation  
2. La vie politique au Tchad de 1945 à 1958  

PREMIERE PARTIE: ORIGINES ET EVOLUTION DU CONFLIT INTERNE (1960-1980)
Introduction        

CHAPITRE I : LA VIOLENCE POLITIQUE, A L'ORIGINE DU CONFLIT INTERNE

Section 1. La violence d'Etat: l'autoritarisme du régime Tombalbaye (1960-1975)           A. La concentration du pouvoir
1. Les mesures répressives à l'encontre des dirigeants politiques
2. L'imposition du parti unique : le PPT
B. Le durcissement du régime
l. L'atteinte aux libertés publiques et aux droits de l'homme
2. L'institutionnalisation de l'appareil de coercition
C. Les dérives du régime autoritaire
1. La « révolution culturelle » et ses excès
2. L'évolution du régime: vers une forme de totalitarisme ?

Section 2. La violence contre l'Etat (1965-1979)
A. La violence « par le bas »           
l. Les insurrections paysannes
2. La rébellion
B. La violence « par le haut »
1. Le coup d'Etat du 13 avril 1975
2.
L'amateurisme politique et les contradictions du régime Malloum
C. L'échec des politiques de réconciliation nationale des Présidents Tombalbaye et Malloum
l. L'échec de la politique de réconciliation nationale du Président Tombalbaye
2. L'échec de la politique de réconciliation nationale du Président Malloum

CHAPITRE II : LA GUERRE CIVILE, PAROXYSME DU CONFLIT INTERNE (1979-1980)

Section 1. Conquête du pouvoir par la rébellion et guerre civile
A. La première bataille de N'Djaména (février 1979)
l. La victoire rapide et inattendue des FAN d'Hissène Habré    
2. L'entrée en scène des autres mouvements du FROLINAT et la débâcle des forces loyalistes      
B. La partition politique et militaire du Tchad : la tentation sécessionniste
l. Le Comité permanent ou l'essai d'instauration d'un Gouvernement du Sud
2. L'échec de la répression gouvernementale dans le Sud         

Section 2. L'exercice du pouvoir et la gestion interne du conflit
A. Les Gouvernements transitoires d'union nationale (1979)
1. Les Accords de Gouvernement de Kano et de N'Djaména (mars-avril 1979)
2. Les Accords de Gouvernement de Lagos (août 1979)            
B. La rupture de l'alliance nordiste et la reprise de la guerre civile    
1. Les forces en présence 
2. La deuxième guerre civile (mars-décembre 1980)     
Conclusion de la Première partie  

DEUXIEME PARTIE: REGIONALISATION ET INTERNATIONALISATION DU CONFLIT
Introduction        

CHAPITRE I : LE RÔLE DE LA LIBYE DANS LA REGIONALISATION DU CONFLIT 

Section 1 : La politique d'expansion et d'influence de la Libye en Afrique
A. Les échecs unitaires au Machrek et au Maghreb
1. Les tentatives de fusion au Machrek
2. Le retournement vers le Maghreb
B. Une stratégie de substitution au Sud du Sahara
1. L'aide libyenne à l'Afrique subsaharienne
2. La recherche de nouveaux alliés

Section 2 : Les relations tchado-libyennes
A. Le conflit frontalier tchado-libyen : le litige de la bande d’Aouzou
1. Les aspects histoirques de la frontière tchado-libyenne
2. L’annexion de la bande d’Aouzou (à partir de 1973)
B. Les interventions militaires de la Libye au Tchad
1. L première intervention militaire (octobre-décembre 1980)
2. La deuxième intervention militaire (juillet 1983)
3. Les raids libyens de 1986
Conclusion et rôle des autres pays de la région

CHAPITRE II : LA FRANCE ET L’INTERNATIONALISATION DU CONFLIT AU TCHAD

Section 1 : La France, une puissance moyenne
A. Un poids géopolitique et stratégique mondial
1. Le rayonnement de la France dans le monde
2. Le rôle de la France en Afrique
B. La politique africaine de la France
I. Les caractéristiques de la politique africaine de la France
2. La politique militaire de la France en Afrique

Section 2 : Le rôle de la France dans les conflits au Tchad
A. La protection d'un gouvernement allié contre une déstabilisation intérieure (rébellion)
1. La première intervention française : des opérations de maintien de l'ordre (1969 à l972)
2. La deuxième intervention française : l'Opération Tacaud (1978)         
B. La défense d'un pays ami contre une agression militaire extérieure (libyenne)
l. L'Opération Manta (août 1983- novembre 1984)
2. L'Opération Epervier (de février 1986 à nos jours)

CHAPITRE III : LE RÔLE DES ORGANISATIONS REGIONALE ET INTERNATIONALE DANS LA RESOLUTION DES CONFLITS AU TCHAD

Section 1 : L'Organisation de l'unité africaine (OUA) et la tentative de règlement du conflit interne par l'envoi d'une Force de maintien de la paix
A. La création de la Force panafricaine au Tchad      
l. La décision de création d'une « Force interafricaine de maintien de la paix »
2. La gestion du conflit par le Comité politique            
B. Caractéristiques et fonctionnement de la Force de l'OUA au Tchad
1. Mandat et nature de la Force de l'OUA     
2. Constitution, déploiement et difficultés de la Force de l'OUA              

Section 2 : L'Arrêt de la Cour internationale de justice (CLJ) concernant le conflit frontalier tchado-libyen
A. Les tentatives africaines de conciliation et de médiation    
1. La création du Comité ad hoc de l'OUA : une tentative (infructueuse) de règlement pacifique du différend tchado-libyen   
2. La médiation algérienne et l'Accord-cadre d'Alger du 31 août 1989 sur la restitution de la bande d'Aouzou au Tchad           
B. L'Arrêt de la Cour internationale de justice         
1. Le fondement retenu par la Cour 
2. Le tracé de la frontière tchado-libyenne    
Conclusion de la Deuxième partie 

TROISIEME PARTIE : VIOLENCE POLITIQUE ET DEMOCRATISATION : VERS LA FIN DU CONFLIT AU TCHAD ? (1982-2005)
Introduction        

CHAPITRE I : VIOLENCE POLITIQUE ET AUTORITARISME SOUS LE REGIME D'HISSENE HABRE (1982-1990)

Section 1. La violence d'Etat
A. L'autoritarisme au début de régime Habré
1. La concentration du pouvoir       
2. La mise en place d’un nouveau parti unique et de forces répressives
B. La terreur et une fin de dictature sanglante
1. La DDS, l’organe principal de la terreur
2. Les organes supplétifs

Section 2. La violence contre l'Etat
A. La violence « par le bas »
1. La révolte des Codos au Sud (1982-1984)
2. La rébellion armée du GUNT au Nord (1983)
B. Le leurre de la réconciliation nationale
l. Les premières tentatives manquées de réconciliation nationale
2. Les Accords de Libreville et le ralliement progressif des opposants
C. La violence « par le haut »
1. Les dissidences anti-Habré
2. La prise du pouvoir par Idriss Déby

CHAPITRE II: VIOLENCE POLITIQUE ET DEMOCRATISATION SOUS LE REGIME D'IDRISS DEBY (1990-2005)

Section 1. La violence d'Etat : les tentatives avortées de démocratisation
A. L'instauration du processus de démocratisation et ses limites        
l. De l'adoption de la Charte nationale de 1991 à l'instauration du multipartisme  
2. La Conférence nationale souveraine (15 janvier -7 avril 1993)              
3. La Constitution de mars 1996      
B. La mise à l'épreuve du processus de démocratisation         
l. Les élections présidentielles (1996, 2001) et législatives (1997, 2002)   
2. La situation des droits de l'homme et l'éventuel procès d'Hissène Habré
3. La question de l'armée et des forces de sécurité

Section 2. La violence contre l'Etat
A. La violence « par le haut »
1. Les tensions, mutineries et dissidences dans l'armée
2. Les tentatives de coups d'Etat militaires
B. La violence « par le bas »
1. Les manifestations de la société civile, les révoltes populaires, la désobéissance civile
2. L’opposition armée
Conclusion du Chapitre II

Conclusion générale
Bibliographie
Liste des sigles
Liste des annexes
I) Cartes et gravures
II) Documents et accords
Annexes
Table des matières


Les autres articles parus dans la rubrique Dossier sur Ialtchad Presse

Goukouni Weddeye, témoignage pour l'histoire Par Laurent Correau (RFI) 18 Aout 2008
Héritage politique de Tombalbaye et les origines de la crise institutionnelle permanente Enoch
Grand Reportage: Le XXIVe sommet Afrique-France du 15 au16 février à Cannes Par M. KEBIR
Reportage 8 mars 2007 : Dakar, la Femme tchadienne à l’honneur  Par Real Black
Aperçu sur les conditions de vie et d'études des étudiants tchadiens au Maroc AEST-Maroc
Conférence de presse de la délégation gouvernementale tchadienne à Paris
Par M.A. KEBIR 
Conférences de presse pour un improbable sauvetage de la démocratie au Tchad Par M.KEBIR 
C.P; presse du comité de suivi de l'appel à la paix et à la réconciliation au Tchad Par M.KEBIR
Grand Reportage : Conférence de presse du président de la Commission de l'UA Par Kebir M.
Dossier:  « Portrait d’Idriss Déby, ses atouts et ses faiblesses » Par Djondang Enoch
Dossier: « Le culte du pétrole » Par Caman Bédaou Oumar

Violence politique et conflits en Afrique : le cas du Tchad Par M. Tétémadi BANGOURA
 Les Tchadiens du Cameroun : «Quand l’eldorado se transforme en cauchemar» Par B.Mbaïnaye
Les Tchadiens du Cameroun 2e partie  « Ils sont entreprenants » Par Bétoubam Mbaïnaye
Les Tchadiens du Cameroun : Commandant Tchatcho ou Judas de « l’autre côté » Par Mbaïnaye
La vie des Étudiants Tchadiens au Ghana  Le Bureau de L’UESTG
Affaire « NOTRE TEMPS-Dame Hadje Billy » : un piège à cons ? Enoch DJONDANG 
Conflits armés en Afrique : Classification, causes, alternatives Par Jean-Prosper BOULADA
Situation politique au Soudan, au Tchad et éclairages de la situation dans le Darfour Boulada
La crise de l’énergie dans les années à venir Soumaine TAGUINA 
  Dossier spécial 8 mars 2004 à Montreal Brahim Mahamat Wardougou 
« Mémoire d’un sinistré ou d’un étudiant tchadien, boursier oublié un 21 Mai 2003 ! » Dorim N.
Projet de recherche sur les identités Des peuples du bassin tchadien Par BE-RAMMAJ MIARO
PROJET PÉTROLIER, INFLATION ET PAUVRETÉ AU TCHAD BIAKA TEDANG Djoret
Pratique de l'anesthésie au Tchad en 2001: Situation actuelle et pe... Par Gad SECKA ASSINA

Le pays | Constitution | Assemblée | Gouvernement | Opposition | Tourisme | Art & Culture | Musique | Sports | Cuisine | Images du Tchad
Éditorial | Actualité | Interview | Forums | Salon d'entreprises | Emploi | Annonces | Sahibi | Poésie | Livre d'or | Archives | Groupe ialtchad