Hymne national
     Le pays
     Constitution
     Assemblée
     Gouvernement
     Opposition
     Tourisme
     Art & Culture
     Musique
     Sports
     Cuisine
     Images du Tchad

     Éditorial
     Actualité
     Interview
     Forums
     Salon d'entreprises
     Emploi
     Annonces
     Sahibi
     Poésie
     Livre d'or
     Archives
     Groupe ialtchad


 

  Dossier Étudiants Ghana

La vie des Étudiants Tchadiens au Ghana


     Parlant de l’accès à la frontière, nous voulons faire savoir aux frères et sœurs, les papiers qui faciliteront les processus de prise du visa d’entrée à Accra. Voici les papiers qu’un nouveau doit se procurer avant d’avoir le visa d’entrée.

v     UN PASSEPORT
v     CARNET DE VACCINATION
v     UNE LETTRE D’ADMISSION D’UN INSTITUT AU GHANA 

Cette lettre d’admission doit être octroyée par un institut qui pourra bien faciliter la tache de prise du visa, sans cette lettre, il serait pratiquement impossible d’avoir le visa d’entrée.

C’est dans cette optique nous avons vu la nécessite de mettre surplace une commission d’accueil qui  se décarcassera pour prendre cette lettre d’admission qui doit permettre aux nouveaux de prendre le visa d’entrée.

     Cette commission doit s’en charger d’aider les nouveaux de trouver leurs refuges une fois être déjà à Accra. Puisque, actuellement, les responsables des maisons ne nous accordant pas plus d’une semaine d’accueillir un frère chez soit, après une semaine ton étrange doit avoir déjà sa maison et y regagner, sans cela il serait obligé de louer un HOSTEL d’un mois en attendant pour avoir son local, alors c’est par rapport à toutes ces difficultés que l’importance à caractère gras de la mise en place d’une commission d’accueil s’est fait sentir pour rabattre cette lourde tache.

     En ce qui concerne le choix des institutes, nous avons beaucoup d’instituts à Accra mais certains sont reconnus par l’Etat ghanéen par contre ne les sont pas et cela feu entre les autorités ghanéennes et les responsables des institutes c’est à dire par malheur un étudiant d’un institut non-reconnu par l’Etat ghanéen s’est fait prendre par la police, cela lui causera une grosse amende à payer et la prison à faire. Alors vu cette crainte nous avons eu a trouver un livre renfermant les institutes reconnus pour mettre à la disposition de la commission pour qu’enfin elle puisse orienter les étudiants tchadiens pour éviter les vaines arrestations.

     Cet aspect coût de vie et dépense que les étudiants encaissent ici a Accra est un aspect de comptabilité ou de calcul que nous pouvons vous le faire savoir.

     Sans vous le sentir les étudiants sont entrain de se défendre vigoureusement comme une voiture foncée dans une boue. Franchement dit, les bourses que les étudiants tchadiens reçoivent ne les permet pas de faire face même un (1) mois à ce coût de vie. Les parents ne peuvent pas nous comprendre si nous leur faisons que nous achetons une tomate fraîche à 100 fcfa qu’on converti en leur monnaie appelée communément cedis. 100fca =1000 cedis. Non seulement ça, après avoir louer les chambres, nous payons les douches par mois c’est a dire 10.000 cedis par mois ainsi que 10.000 cedis par mois pour les w.c et lavage. En plus de cela, nous avons à payer l’électricité et l’eau par mois et cela peut de fois monter jusqu’a 120.000 cedis le mois. Ainsi de fois dans certaines concessions, si tu reçois un compatriote en visite et qui veux bien aller au w.c, tu dois d’abord payer 500 cedis. Alors, imagine un peu ce coût de vie que nous sommes entrain de vivre, c’est vraiment le calvaire pour ne pas dire l’enfer.

     Nous n’avons pas besoin de faire la littérature sur les dépenses pour mieux expliquer comment nous vivons ici, nous voulons bien lister ici les dépenses.

  *Contrat des maisons (≥ 2 ans)
·    ≥ 15.000/mois x 2 ou 3 ans = 360.000cfa
·    transport 500fcfa/j x 20j = 10.000fcfa/mois.( aller au cours ).
·    Stock nourriture (35000fcfa=3500000cedis)/mois
·    Dépense / jour le mange (2000fcfa=20000 cedis )30 jours.
·
    Charge gaz /mois =3500fcfa =35000 cedis .

     Ce qui revient en global par mois à dépenser est de: 110500fcfa sans compter avec l’argent du contrat de la maison. Donc ce qui veut dire pour qu’un étudiant tchadien soit un peu à l’aise dans ses conditions pour étudier au Ghana, il lui faut au moins une bourse de100.000fcfa/mois et non pendant chaque deux ou trios mois. A part ces besoins, il aura besoin des matériels ou des documents pour sa formation professionnelle. Et la encore, nous n’avons pas fait mention de la scolarité. Il y’a quelque chose que nos parents devant se désillusionner dessus plus vite que possible pour éviter des disputes entre nous et eux. Ils nous envoient l’argent en fcfa et qu’ils dissent que le fcfa a plus de valeur que la monnaie ghanéenne et que nous devons bien nous prendre en charge pendant deux mois avec une bourse de 50000fcfa.

     Mais il faut savoir que dans un pays ou le fcfa a plus de valeur le niveau de vie est vertigineux, imaginons un (1) tilapia coûte 1000fcfa=10000cedis et non tas. Ainsi vous pouvez en dédire à peu près le calvaire des étudiants au Ghana.

     Ce que l’UESTG est entrain d’entreprendre comme ACTION et ACTIVITÉS avec d’autres communautés sœurs au Ghana est comme suit:

  v    Action
Nous avons entrepris des procédures par l’entremise de certains cadre qui sont venus en visite à Accra pour qu’on puisse nous ériger un consulat honoraire à Accra mais cela est resté jusqu’aujourd’hui sans suite. Alors en guise d’information, nous vivons au Ghana comme des orphelins, nous n’avons pas un madrier ou un gros support qui fera face aux autorités ghanéennes dans le cas ou il y’a problème de relation diplomatique entre Etat. Le bureau de l’UESTG n’a pas ce poids d’en faire feu de bois.

v    Activités
Les activités qu’entreprend l’UESTG, nous avons su pour qu’il y’ait un brassage solide entre les étudiants tchadiens nous organisons à chaque trios mois une sortie(pique-nique) dans des lieux touristiques ou soit à la plage. Dans les années passées, le Tchad ne s’est pas fait sentir dans le milieu et cela a laissé entrevoir par les autres communautés sœurs que le Tchad n’a pas de valeur mais dans les deux dernières années, nous leur avons prouvé le contraire de leurs pensées. Nous organisons des soirées culturelles, nous les invitons (GABON, TOGO, NIGER, BURKINA FASSO, COTE D’IVOIRE, GUINÉE CONAKRY&ÉQUATORIALE), pour leur montrer la valeur culturelle tchadienne dans tous ses aspects. Non seulement ça, nous avons fait preuve de notre capacité footbalistique au tournoi francophone de l’année dernière. Bien que nous étions disqualifies en demi-finale par la GUINÉE KONAKRY au tir au but, l’équipe tchadienne été désignée comme meilleur équipe du tournoi et c’était la COTE D’IVOIRE qui a remporté le trophée.

     Et cette année le tournoi viens de commencer, l’équipe a joué son premier match contre le Niger le 08/06/03( 3-0) en faveur de l’équipe tchadienne

  §        LA LISTE DES JOUEURS ET LE STAFF

Ø      ABDEL- KERIM

Ø      ALAINA MOUSSA MENAHEM

Ø      BOSSINA GNIAKAM

Ø      GONDJE BERNARD

Ø      DJIMTONET GUINGAR

Ø      GOLBASSIA TERA

Ø      NADJIBEAL HONORE

Ø      DIONTAR  HAOUSSOU

Ø      MADJI RONAL DIOUF

Ø      BAYE NADJI WILFRIED ABAKAR

Ø      MAHAMAT WANY

Ø      MAHAMAT YOUSSOUF KOUKOU

Ø      MORNAN NOUBA-OGUINA

Ø      MOUGABE REOUNODJI

 Ø      M’SOLAL PATRICK

Ø    NABIA KANA GANDA STEVE

Ø    NDEIDOUM ALAIN

Ø    DODIH KEMTOBAYE RAITANGUE

Ø    AHMAT BARDJIBE

Ø    TOBYO SADIGA HERVE

Ø    YOUSSOUF TAHER CHERIF

Ø    ELIE DJASSIBEYE

Ø    Staff: Coach:DABOULAYE MADJADOUM

Ø    1- Adjoint:  ALHADJI BEBE

Ø    2-Adjoint:  BOB KOUTOU GANDA

Ø    LE BUREAU DE L’EQUIPE

Ø    HONMADJI DJIMTOLABAYE(President)

Ø    KOUMALE DOUNA JOEL (Tresorier)

Ø    EMMANUEL NGOMINE (Charge de masse)

Ø      AS  (Carge de masse)

     En ce qui regarde les propositions de l’UESTG pour ceux qui aimeront bien étudier au Ghana, nous demanderons à ces derniers de se baser sur les aspects coût de vie et dépense et accès à la frontière  pour mieux s’organiser. Si seulement si, les parents peuvent prendre bien soins de s’imprégner de ces aspects, ça leur facilitera de voter le budget d’études de leurs enfants au Ghana.

     Sur le plan de localisation des étudiants tchadiens au Ghana, nous nous nous retrouvons dans deux grandes villes du Ghana nous avons un compatriote a Koumassi et la majeur partie se trouve à Accra mais dans différent quartier (LAPAZ, NORTH KANESHIE, ABEKA, CIRCLE, USU, APELENPE, MALAM, FADAMAN, ALAJO, KOTOBABI…)

     Le nombre des étudiants s’augmente de jour en jour à tel point que la liste est restée toujours ouverte, nous avons actuellement enregistre deux cents (220) étudiants dont cent dix (110) se sont déjà engagés dans l’ASSOCIATION. Nous avons aussi aussi des tchadiens qui sont ici sans le statut d’étudiant, ils sont la dans le cadre de leurs affaires et un groupe des pasteurs dans le cadre d’étude théologique.
     Nous vous attendons impatiemment pour la divulgation de nos nouvelles à la population.
     Nous ne tergiverserons pas de vous laisser entendre de nos nouvelles des que s’est possible.

               Le Bureau de L’UESTG
 


Les autres articles parus dans la rubrique Dossier sur Ialtchad Presse

Goukouni Weddeye, témoignage pour l'histoire Par Laurent Correau (RFI) 18 Aout 2008
Héritage politique de Tombalbaye et les origines de la crise institutionnelle permanente Enoch
Grand Reportage: Le XXIVe sommet Afrique-France du 15 au16 février à Cannes Par M. KEBIR
Reportage 8 mars 2007 : Dakar, la Femme tchadienne à l’honneur  Par Real Black
Aperçu sur les conditions de vie et d'études des étudiants tchadiens au Maroc AEST-Maroc
Conférence de presse de la délégation gouvernementale tchadienne à Paris
Par M.A. KEBIR 
Conférences de presse pour un improbable sauvetage de la démocratie au Tchad Par M.KEBIR 
C.P; presse du comité de suivi de l'appel à la paix et à la réconciliation au Tchad Par M.KEBIR
Grand Reportage : Conférence de presse du président de la Commission de l'UA Par Kebir M.
Dossier:  « Portrait d’Idriss Déby, ses atouts et ses faiblesses » Par Djondang Enoch
Dossier: « Le culte du pétrole » Par Caman Bédaou Oumar

Violence politique et conflits en Afrique : le cas du Tchad Par M. Tétémadi BANGOURA
 Les Tchadiens du Cameroun : «Quand l’eldorado se transforme en cauchemar» Par B.Mbaïnaye
Les Tchadiens du Cameroun 2e partie  « Ils sont entreprenants » Par Bétoubam Mbaïnaye
Les Tchadiens du Cameroun : Commandant Tchatcho ou Judas de « l’autre côté » Par Mbaïnaye
La vie des Étudiants Tchadiens au Ghana  Le Bureau de L’UESTG
Affaire « NOTRE TEMPS-Dame Hadje Billy » : un piège à cons ? Enoch DJONDANG 
Conflits armés en Afrique : Classification, causes, alternatives Par Jean-Prosper BOULADA
Situation politique au Soudan, au Tchad et éclairages de la situation dans le Darfour Boulada
La crise de l’énergie dans les années à venir Soumaine TAGUINA 
  Dossier spécial 8 mars 2004 à Montreal Brahim Mahamat Wardougou 
« Mémoire d’un sinistré ou d’un étudiant tchadien, boursier oublié un 21 Mai 2003 ! » Dorim N.
Projet de recherche sur les identités Des peuples du bassin tchadien Par BE-RAMMAJ MIARO
PROJET PÉTROLIER, INFLATION ET PAUVRETÉ AU TCHAD BIAKA TEDANG Djoret
Pratique de l'anesthésie au Tchad en 2001: Situation actuelle et pe... Par Gad SECKA ASSINA

Le pays | Constitution | Assemblée | Gouvernement | Opposition | Tourisme | Art & Culture | Musique | Sports | Cuisine | Images du Tchad
Éditorial | Actualité | Interview | Forums | Salon d'entreprises | Emploi | Annonces | Sahibi | Poésie | Livre d'or | Archives | Groupe ialtchad